Le chardon de Bérard

  • Imprimer

Bérardia subacaulis

Famille des Astéracées

Plante endémique des Alpes Sud occidentales


Encore appellée Bérardie laineuse, vous rencontrerez ce style de chardon "non piquant" uniquement dans le sud-est de la France et nord-ouest de l’Italie : il est endémique, vous ne le rencontrez nulle part ailleurs. Cette originalité en fait une espèce à très grande valeur patrimoniale du massif de l’Argentera-Mercantour : elle est donc très protégée car si unique!

Chardon de Bérard (Photo de P. Arsan / PNM)

Comment le reconnaître ?

A raz du sol, il se reconnaît aisément par son gros capitule jaune au centre d’une rosette de feuilles rondes, coriaces, cotonneuses et blanchâtres. Comme pourrait le prétendre son nom «Chardon», la bérardie laineuse n’est pas piquante !

Floraison

Le chardon fleurit de juin à août.

Où le trouver ?

Non seulement son aire de répartition est restreinte mais en plus il est très peu représenté dans le parc. Ce chardon affectionne particulièrement les rocailles et éboulis calcaires et schisteux, situés entre 1800 et 2700 mètres d’altitude.

Particularité

Issue de la flore tropicale de l’ère tertiaire, le chardon de Bérard relève d’une adaptation exceptionnelle envers les climats chauds et froids. Les petits poils de ces feuilles lui donnant un aspect cotonneux, contribueraient, à emmagasiner l'humidité ambiante et à la fois se protéger contre les températures basses et le dessèchement (vent).

Statut de protection

Espèce protégée nationalement du fait de sa rareté.