Lis orangé

Lilium bulbiferum L. subsp. Croceum (Chaix) Baker ; Lilium croceum Chaix

Famille des Liliacées

Lis orangé (Photo de A. Turpaud / PNM) Lis orangé (Photo de A. Turpaud / PNM)

Autres noms

Lis jaune, éclatant ou safrané

Description

30 à 80cm de haut. Feuilles un peu laineuses, jamais de bulbilles. Grandes fleurs orangées, ouvertes largement vers le haut ; pétales orangés tachetés de brun.

Habitat

Pelouses, rochers ombragés, bois. Mercantour : jusqu’à 1500m.

Lis Martagon

Lilium martagon L.

Famille des Liliacées


Lis martagon (Photo de A. Turpaud / PNM)

Lis martagon (Photo de A. Turpaud / PNM)

Autres noms

Lis de Catherine, petit lis de calvaire, racine d’or.

Description

Jusqu’à 150cm de haut. Feuilles groupées autour de la tige par 4, 8 et même 15, à chaque niveau. Fleur pendante, rose violacé, avec des taches sombres ; pétales très recourbés.

Habitat

Bois clairs, pelouses de hautes herbes, prairies de fauche. Mercantour : jusqu’à 2000m. Espèce eurasiatique.

Le pin

Pinus

Famille des Pinacées

Pin (Photo de G. Lombart / PNM)

Pin (Photo de G. Lombart / PNM)

Il existe plusieurs sous-espèces de pin, chacune plus différente de l’autre, qui peuplent les montagnes du Mercantour. En voici quelques exemples :

Le pin à crochet

Pinus uncinata Miller

Très résistant, c’est lui qu’on trouve aux altitudes les plus élevées. Son écorce est d’un gris brun assez foncé, tandis que les écailles de ses cônes sont facilement reconnaissables par une forme de crochet caractéristique.

Le pin cembro

Pinus cembra Linné

On le trouve également aux hautes altitudes, généralement à l’ombre. Il est caractérisé par des cônes assez semblables à de grosses boules, et dont les écailles arrondies se terminent en une pointe un peu plus claire. Egalement appelé arole, son bois est très souvent utilisé en menuiserie.

Le pin mugo

Pinus mugo Turra

Il ressemble fortement à un buisson, avec des branches basses et étendues qui courent tout proche du sol. Ses cônes sont dépourvus de crochets. Ses aiguilles sont assez piquantes, il peut donc s’avérer difficile de marcher au milieu d’un regroupement de pins mugo… Mais au moins vous n’aurez pas de mal à l’identifier !

Le pin noir d’Autriche

Pinus nigra Arnold sous espèce nigra

Très résistant à la sécheresse, il est surtout présent dans les Alpes du Sud où il a été planté pour lutter contre l’érosion. L’écorce de son tronc est crevassée et noire, tandis que ses cônes forment des bouquets colorés. Il est souvent victimes des ravages des chenilles processionnaires, qui y tissent leurs cocons de soie et se déplacent en fil indienne d’un arbre à l’autre. Attention, ces dernières sont très urticantes, il faut donc éviter de les toucher, et éloigner les chiens qui risquent d’y mettre leur museau.

Le pin sylvestre

Pinus sylvestris Linné

Avec une écorce rouge orangé et des aiguilles asses courtes réparties par deux, il peut parfois prendre la forme recherchée de plusieurs parasols ou rester élancé vers le ciel. Sa hauteur peut atteindre les 30m.

Il sera également possible de croiser sur son chemin des pins maritimes ou encore des pins d’Alep.

Le sapin blanc

Abies alba Miller

Famille des Pinacées

Comment le reconnaître ?

Le tronc du sapin blanc est gris argenté, avec des aiguilles caractérisées par deux lignes blanches et un doux parfum de citron si vous les frottez vigoureusement. Ses cônes sont eux dressés sur les branches, comme les bougies d’un sapin de Noël. Si en arrachant une aiguille aucun bout d’écorce n’y reste collé, c’est bien un sapin blanc (à ne pas confondre avec l’épicéa).

Où le trouver ?

Il est montagnard : Alpes, Jura, Pyrénées, Corbières, Massif Central, Vosges, Corse

Particularités

C’est l’un des plus grands arbres d’Europe, il peut vivre quelques centaines d’années. Ses feuilles, écorce, résine et bourgeons sont parfois utilisés en pharmacopée.

La gentiane printanière

Gentiana verna L.

Famille des Gentianacées

Gentiane printanière (Photo de E. Le Bouteiller / PNM) Gentiane printanière (Photo de E. Le Bouteiller / PNM)

Autres noms

Gentiane céleste ou dentée, bouquet de Notre-Dame

Description

4 à 9cm de haut. Feuilles en rosette presque 2 fois plus grandes que celles de la tige, pliées en carène. Fleurs à 5 pétales soudés en tube étroit, la partie hors des sépales est étalée à angle droit en étoile. Sépales formant un tube, à angles marqués par des ailes.

Habitat

Pelouses rocailleuses. Mercantour : jusqu’à 2600m. Montagnes d’Europe et d’Asie.