Les métiers dans un Parc

  • Imprimer
04_058_rando_allos_olau_w1.jpg

Les gérants de refuge du club Alpin Français

Une Convention de partenariat a été signée entre le Club Alpin Français des Alpes-Maritimes et le Parc national du Mercantour, le 8 décembre 1999, portant sur les modalités d’intervention respectives du PNM et du CAF sur les refuges présents en zone centrale du Parc national ou en limite de zone centrale (refuges des Merveilles, de Valmasque, de Nice, de la Madone de Fenestre, de la Cougourde, de Rabuons, de Vens, de Chastillon, de Giallorgues). Ces interventions ont, en particulier, pour objet de mettre ces refuges aux normes d’hygiène, de confort, de sécurité, paysagères et environnementales et de permettre une information et une sensibilisation des gardiens de refuge aux enjeux environnementaux.

Les guides et accompagnateurs de montagne

Les guides et accompagnateurs de montagne sont des professionnels pouvant justifier de diplômes d’Etat. Ils sont au nombre de quelques dizaines dans le Mercantour : souvent pluriactifs (moniteurs de ski, …) ils ne limitent pas leurs accompagnement au seul Mercantour (Alpes du Nord, étranger…). Certains sont regroupés en bureaux de guides ou associations, notamment pour répondre aux consultations que lance le parc national pour la gestion du service des visites de la vallée des Merveilles.
Le parc national a mis en place un dispositif de partenariat qui permet à la majorité d’entre eux de bénéficier de la marque « partenaire du parc national » (au 1er novembre 2003, 72 accompagnateurs locaux) et de l’agrément merveilles » (au 1er novembre 2003, 120 accompagnateurs locaux et régionaux), en échange d’un engagement de leur part de respecter un code de bonne conduite et de participer à un certain nombre de formations organisées par le parc. Ces accompagnateurs partenaires font, de plus, l’objet d’une promotion particulière par l’établissement, notamment grâce à des jaquettes créées par le parc et diffusées dans ses différents points d’information.
La mise en place du service des visites guidées des Merveilles, considéré comme une délégation de service public, a été la première occasion pour le parc national de confier directement à ces professionnels de la montagne une activité économique particulière.

Propriétaires de gîtes ruraux

La zone périphérique possède 262 établissements « Gîtes de France » totalisant 939 lits permettant de réaliser 19.945 journées de location en 2001. (Cf. Tableau « Capacité d’accueil et fréquentation des gites de France dans le Mercantour »). L’attribution du label « Gîte Panda » en collaboration avec les relais départementaux des gîtes ruraux des Alpes-Maritimes et des Alpes-de-Haute-Provence et le Fonds Mondial pour la Nature (WWF), permet de valoriser les gîtes ruraux qui répondent à certaines conditions de qualité environnementale (7 gîtes Panda labélisés à ce jour).

Les entreprises de travaux

Le parc national réalise aussi régulièrement pour mieux accueillir le public, des travaux de bâtiments (maisons de parc), des aménagement de sites (aménagements paysagers, parkings au départ des randonnées, mise en sécurité de ruines, sentiers…) qui sont autant d’occasion de faire travailler des architectes, des paysagistes et des entreprises, le plus souvent locaux.

Les métiers agricoles

Les agriculteurs font partie des professionnels qui ont toujours été présents en montagne. Aujourd’hui encore, malgré une diminution des effectifs depuis le milieu du 20ème siècle, de nombreux métiers agricoles perdurent dans les vallées du Mercantour. Pour plus de renseignements, consultez les différents organismes agricoles (chambres d’agricultures, CERPAM, ADEM, APPAM…). Le parc national est porteur de nombreux projets en partenariat avec ces organismes.

Renseignez-vous :
Consultez le site de l'APPAM pour obtenir des informations sur les métiers du pastoralisme ainsi que des offres d'emplois (aide berger..., etc..)