Fiche projet : La marque Parc

Ce projet est réalisable grâce au soutien de l'Union Européenne, de la Région Provence-Alpes- Côte d'Azur et de l’État dont leur participation cofinance 80 % du  montant total du projet. 

 2016-11-18-bloc-page-marque-EU2016-11-18-logo-Etat-amenagement

Présentation

 

Programme de financement Programme Operationnel Interrgional Massif des Alpes programmation 2014-2020
Projet acronyme Marque Parc
Titre Qualification de l'offre touristique dans les Parcs nationaux alpins
Chef de file Parc national du Mercantour
Partenaires Parc national des Écrins, Parc national de la Vanoise
Durée du projet 3 ans
Date de début 01/01/2016
Date de fin 31/12/2018

 

Plan financier

 

Ressources Montant Chef de file PNM Partenaire PNE Partenaire PNV
FEDER/POAI 270 000 € 89 500 € 92 500 € 88 000 €
FNADT 112 000 € 28 700 € 30 500 € 52 800 €
Région PACA 50 000 € 25 000 € 25 000 € /
Autofinancement 108 000 € 35 800 € 37 000 € 35 200 €
TOTAL 540 000 € 179 000 € 185 000 € 176 000 €

 

Descriptif du projet MARQUE PARC

Le massif alpin est riche d'une biodiversité, de paysages et de patrimoines culturels exceptionnels dont la valeur inestimable a été reconnue par la création, entre autres outils de protection, de trois parcs nationaux. S'ils ont en charge de la conservation et gestion de ces patrimoines, les Parcs nationaux ont aussi vocation à encourager le développement durable du massif alpin, d'autant plus que la présence des espaces protégés est un facteur d'attractivité touristique.

C'est pourquoi les trois Parcs nationaux des Alpes travaillent depuis de nombreuses années avec les partenaires de leurs territoires pour développer un tourisme durable sur les trois massifs. A ce titre, les trois Parcs disposent d’une stratégie de tourisme durable pluriannuelle affirmant leur engagement en matière de valorisation touristique de leurs patrimoines emblématiques. Les Parcs des Écrins et du Mercantour bénéficient également de l’agrément Charte Européenne du Tourisme Durable reconnaissant à l’échelle européenne leur action.

Avec plus de 1 900 km de sentiers en cœur, les 3 parcs alpins ont un potentiel touristique très élevé comme en témoignent les 2 millions environ de randonneurs qui les arpentent chaque été (source : enquête de fréquentation estivale des Parcs nationaux - 2011). Cette estimation peut être considérée comme une hypothèse basse étant donné que l’ensemble des accès ne sont pas couverts de manière exhaustive. Les enquêtes qualitatives font émerger le fait que les visiteurs viennent principalement à deux (40,6 %) ou en famille (33,9 %) et pour un tiers d’entre eux avec des enfants de moins de 15 ans. Leur sortie dans un parc national est consacrée à deux activités principales : la promenade (32,6 %) et la randonnée (62,0 %). Mais les visiteurs viennent également pour pique-niquer et ils pratiquent aussi l’alpinisme, le vélo, l’escalade ou la balade équestre. 15,6% d'entre eux fréquentent les refuges d'altitude.

La notoriété des parcs nationaux est également relativement bonne, puisque l'étude d'image réalisée en 2011 par les Parcs nationaux français (1111 personnes interrogées) montre que 71 % des français connaissent les Parcs nationaux. Par opposition seul 48 % connaissent les sites du Conservatoire du littoral et 23 % les Grands sites de France.

Afin d'accompagner la qualification de cette offre et la prise en compte de la spécificité « parc national » des territoires, ils se proposent de s'appuyer sur la marque « Esprit parc national » pour travailler en réseau avec leurs  socio-professionnels et offrir une cohérence territoriale à l'échelle des Alpes. Le déploiement de cette marque sur les trois parcs nationaux alpins, se veut pour les visiteurs un gage de qualité et de préservation des patrimoines. Il s'agit également de pouvoir associer la notoriété des Parcs nationaux alpins aux produits et services marqués Esprit parc national afin de créer une synergie d'images positives auprès des consommateurs. Elle permettrait également de compléter l'offre des parcs régionaux déjà qualifiée à travers leur marque propre sur le massif alpin.

Objectifs du projet :

Le projet, imaginé de façon concertée et intégrée par les 3 parcs nationaux, se propose donc de répondre aux objectifs suivants :

  • Qualifier des offres de tourisme durable ancrées sur les richesses patrimoniales naturelles et culturelles des territoires des Parcs nationaux des Alpes ;
  • Constituer et accompagner un réseau de socioprofessionnels porteurs d'offres de tourisme durable ;
  • Améliorer la visibilité des offres de tourisme durable sur les territoires des Parcs nationaux à travers la marque Esprit parc national et en s'appuyant sur la notoriété des trois parcs ;
  • Accroître la dynamique inter-parcs nationaux dans les Alpes et renforcer les relations avec les opérateurs régionaux (CR, CRT, etc.) pour une meilleure lisibilité territoriale ;
  • Contribuer à la diversification touristique tout saison sur le massif alpin.

 

Lacs Sentinelles

 Écosystèmes emblématiques des montagnes, les lacs d’altitude subissent des conditions climatiques extrêmes et leur situation en tête de bassin versant induit un fonctionnement spécifique encore mal connu. Afin de mieux comprendre le fonctionnement de ces milieux et leur évolution face aux activités humaines et aux changements climatiques, des gestionnaires d'espaces naturels protégés et plusieurs organismes de recherche ont décidé d'allier leurs forces dans un programme commun : le programme Lacs Sentinelles.

Mieux connaître, pour mieux gérer

Le réseau "Lacs Sentinelles" a pour vocation :

  • d'améliorer les connaissances sur le fonctionnement des lacs d’altitude,
  • d’identifier les menaces qui pèsent sur ces lacs, notamment celles liées aux changements globaux,
  • de définir, à terme, les actions de gestion à engager sur ces milieux, afin de mieux les préserver.

Exploitation des prélèvements d'eau pour mesurer la quantité de chlorophylle a présenter (Photo de J-L Dunand/PNM))

Exploitation des prélèvements d'eau pour mesurer la quantité de chlorophylle a présenter (Photo de J-L Dunand/PNM))

Coordonné par Asters, Conservatoire d'espaces naturels de Haute-Savoie, le réseau réunit des gestionnaires d'espaces protégés et de milieux aquatiques, des scientifiques, et des usagers des lacs d'altitude (associations de pêche, exploitants d’usines hydroélectriques …) :

  • les gestionnaires agissent sur le terrain en assurant la surveillance des lacs sur le long terme,
  • les scientifiques sont garants de la qualité et de l'analyse des données collectées. Ils permettent à l'ensemble des acteurs de mieux comprendre le fonctionnement de ces systèmes et les enjeux en présence,
  • les usagers des lacs (pêcheurs, promeneurs, etc…) partagent leurs attentes concernant le devenir des lacs. Ils apportent leur connaissance historique des sites et des pratiques associées.

L'ensemble des lacs du réseau est suivi selon un protocole scientifique commun, permettant in fine un suivi de l'évolution physique, chimique et trophique des lacs ainsi qu'une comparaison de leurs fonctionnements :

Protocole de suivi commun à l'ensemble du réseau "Lacs Sentinelles"

Protocole de suivi commun à l'ensemble du réseau "Lacs Sentinelles"

Le réseau "Lacs Sentinelles" est, depuis fin 2013, doté d'un Groupement d'Intérêt Scientifique (GIS) coordonné par Asters.

Les Lacs Sentinelles du Parc national du Mercantour

Les lacs sentinelles du Parc National du Mercantour sont au nombre de trois :

  • le Lac du Lauzanier (Larche, Ubaye), suivi depuis 2014
  • le Lac des Bresses Inférieur (Valdeblore, Vésubie), suivi depuis 2015
  • le Lac des Bresses Supérieur (Valdeblore, Vésubie), suivi depuis 2015

Les suivis de ces lacs sont assurés par les équipes du Parc National du Mercantour, en étroite collaboration avec les équipes de l'IMBE* (équipe "Ecologie des eaux continentales"), du Pôle ONEMA*-IRSTEA* "Hydro-écologie des Plans d'eau", de l'ISEM*, de la Fédération pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique des Alpes de Haute Provence et de l'APPMA « La Truite de l'Ubaye ».

Lac du Lauzanier

Altitude : 2284m
Superficie : 3.3ha
Profondeur maximale : 7.5m
Durée de gel : 7 mois
Principaux usages : fréquentation touristique, pêche

Suivi du Lac du Lauzanier par les équipes du PNM, de la FDPPMA 04 et de l'Association de pêche La truite de l'Ubaye (Photo de J-L Dunand/PNM)

Suivi du Lac du Lauzanier par les équipes du PNM, de la FDPPMA 04 et de l'Association de pêche La truite de l'Ubaye
(Photo de J-L Dunand/PNM)

Le Lac du Lauzanier accueille une forte fréquentation touristique et représente un site emblématique de la vallée de l'Ubaye, par ses qualités paysagères et sa facilité d'accès.
Il fut le premier lac du Mercantour à intégrer le réseau des Lacs Sentinelles, en 2014.
Ce lac a récemment connu de grandes modifications en terme de gestion. Son suivi permettra donc de mieux comprendre les conséquences de ces changements de gestion sur les lacs d'altitude, ainsi que les impacts du changement climatique.

Lacs des Bresses Inférieur et Supérieur

- Bresses Supérieur
Altitude : 2501m
Superficie : 1.00 ha
Profondeur maximale : 12 m
Durée de gel : 7 mois

- Bresses Inférieur
Altitude : 2458m
Superficie : 1.20 ha
Profondeur maximale : 13 m
Durée de gel : 7 mois

Les lacs des Bresses inférieur et supérieur, nichés au cœur d'un environnement extrêmement minéral, à 2500 m d'altitude et hors sentier, sont relativement peu fréquentés. Ils font partie de la douzaine de lacs situés dans le haut vallon de Mollières, vallon entièrement compris en zone cœur du PNM, et sur lequel se concentrent de nombreux enjeux (forte patrimonialité, hameau en zone coeur, fréquentation touristique ...).

Mise en place des opérations de suivis sur le lac des Bresses Supérieur (Photo de P.Archimbaud/PNM)

Mise en place des opérations de suivis sur le lac des Bresses Supérieur (Photo de P.Archimbaud/PNM)

* IMBE : Institut Méditerranéen de Biodiversité et d'Ecologie marine et continentale
* ISEM : Institut des Sciences de l'Evolution de Montpellier
* ONEMA : Office National de l'Eau et des Milieux Aquatiques
* IRSTEA : Institut national de Recherche en Sciences et Techniques pour l'Environnement et l'Agriculture
* APPMA : Association de Pêche et de Protection du Milieu Aquatique

Le Programme Opérationnel Interrégional du massif des Alpes soutient le suivi des lacs sentinelles alpins

Le réseau Lacs sentinelles bénéficie du concours de l’Union européenne, via le Programme Opérationnel Interrégional du massif des Alpes* qui soutien l’action « Les lacs d’altitude, sentinelles pour le suivi des changements globaux des Alpes françaises ».

Objectifs : Pro-actif au 1er janvier 2015 et jusqu'en 2017, le réseau lacs sentinelles bénéficie du concours de l’Union européenne, via le Programme opérationnel interrégional du Massif des Alpes* qui soutient l’action « Les lacs d’altitude, sentinelles pour le suivi des changements globaux des Alpes françaises ».

Résultats attendus : Un état des lieux de la végétation des lacs permettra d’améliorer la connaissance de la biodiversité végétale méconnue de ces systèmes. Il s’agira également de compléter et d’améliorer les méthodologies de suivi des lacs d’altitude testées en partie en 2014, d’optimiser les moyens nécessaires à ce suivi et de poursuivre la coopération entre les acteurs impliqués du réseau Lacs sentinelles. Les connaissances et méthodologies produites au cours du projet seront partagées au sein du réseau et largement diffusées auprès des acteurs locaux concernés par les lacs d'altitude (gestionnaires d'espaces, collectivités territoriales, fédérations de pêcheurs, etc.). Elles devront être accessibles à d’autres gestionnaires des lacs d’altitude souhaitant les appliquer sur les espaces dont ils ont la charge. Enfin, les connaissances et méthodologies résultant du projet devront contribuer aux réflexions menées pour la mise en place de mesures de gestion. Les résultats seront également diffusés auprès du grand public.

Soutien financier de l'UE : 156 048,53 €

Asters est chargé de la coordination et du portage de l’ensemble du projet. Les parcs nationaux des Ecrins, du Mercantour et de la Vanoise sont partenaires du projet.

* Projet financé avec le concours de l'Union européenne. L’Europe s’engage sur le Massif Alpin avec le Fonds Européen de Développement Régional

lacs sentinelles from 360 Medias on Vimeo.

Lacs sentinelles :
Un projet commun pour la connaissance et la gestion des lacs d'altitude
Milieux emblématique des montagnes et à haute valeur écologique et culturelle les lacs d'altitudes sont des écosystèmes fragiles d’où la nécessitè de les étudier pour mieux les protéger.

 

Pour en savoir plus :

Le Mercantour sur Google Street View !

Dès mardi 1er décembre 2015, baladez-vous à 360° sur les sentiers du Mercantour grâce à Google Street View ! Pour la première fois, Google a travaillé avec un Parc national pour mettre en valeur ses richesses paysagères, ses villages de caractère et les plus beaux sentiers de randonnée du territoire !

Capture du site de Vignols avec le TrekkerCapture du site de Vignols avec le Trekker

SOMMAIRE

Le projet - Visiter le Parc national du Mercantour en mode "Street View" - Les itinéraires

Peut-être avez-vous croisé cet été un drôle d'animal dans le Mercantour… Il s'agit du  « Trekker » de Google !

Le projet

 Le Trekker

Tout au long de la saison estivale 2015, des agents du Parc ont parcouru 19 itinéraires de randonnée avec la dernière technologie Street View appelée le Trekker : un sac à dos surmonté d'une sphère composée d'appareils photo combiné à un GPS mis à disposition par la firme américaine.

Trekker-05

Un attirail complexe qui permet aujourd'hui, après traitement et assemblage des images par les ingénieurs de Google, de découvrir sur Google Maps des itinéraires sélectionnés par le Parc à forte valeur patrimoniale. Qu'ils soient en haute altitude, accessibles en famille, par des personnes en situation de handicap ou dans un village, les itinéraires proposés vous permettront de découvrir et de préparer vos randonnées depuis votre ordinateur !

 Le Mercantour est le 1er Parc national français à proposer aux internautes la visite virtuelle de cet espace naturel parmi les plus sauvages d'Europe. Candidat au patrimoine mondial du l'UNESCO, le Mercantour continue de « tisser sa toile » sur internet : avec Google Street View, il se hisse aux cotés des plus grands sites naturels mondiaux comme le Grand Canyon ou les Îles Galapagos !

Capture du circuit des lacs avec le TrekkerCapture du circuit des lacs

Pour le Président Charles Ange Ginésy, « cette initiative positionne le Parc National du Mercantour dans une dynamique de valorisation du territoire qui permettra d’offrir aux internautes du monde entier la possibilité d’apprécier la beauté, l’intérêt géologique de ces lieux et d’explorer le Mercantour de façon virtuelle comme s’ils y étaient. Street View va nous permettre de partager nos montagnes, nos vallées, mais aussi d’explorer des lieux accessibles uniquement à pied avec le plus grand nombre. Après le virtuel, place au réel : ces images collectées inspireront les randonneurs à faire le déplacement pour voir ces paysages de leurs propres yeux ».

Prises de vue avec le Trekker à RougiosPrises de vue avec le Trekker à Rougios

 

Comment visiter le Parc national du Mercantour en "mode Street View"

 

1/ Vous rendre sur la partie dédiée sur le Site "Google Street View"

 

Le lien : https://www.google.fr/intl/fr_fr/maps/streetview/#mercantour-national-park

Cliquez ensuite sur un point de vue sélectionné par les équipes de Google.

 

2/ Allez directement le site de Google Maps

Cliquez sur Le lien ci-dessous afin d'afficher le Parc national du Mercantour sur Google Maps :

Le lien : https://www.google.fr/maps/@44.1635695,7.0824454,10z?hl=fr

capture-Streetview-01

Activez le mode Street View en cliquant sur le petit bonhomme jaune en bas à droite :

capture-streetview-02

Parcourez le Parc national du Mercantour (zoom, déplacement, etc) pour découvrir les zones couvertes par le mode "Street View", en bleu sur la carte et cliquez dessus.

capture-streetview-03

 

3/ Faites un tour ici !

Consultez les itinéraires ci-dessous.

 

Les itinéraires :

 Ces itinéraires sont disponibles sous forme de fiche
sur notre site internet dédié à la randonnée rando.mercantour.eu

En Roya-Bévéra

  • Sospel – Olivetta – GR510 – PN Mercantour
  • Le village de Saorge – GR52A – PN Mercantour

En Vésubie

  • Lac de Trécolpas par le refuge de la Cougourde – GR52 – PN Mercantour

En Tinée

  • Refuge de Longon par Rougios – GR5 – PN Mercantour
  • Refuge de Longon par Vignols – GR5 – PN Mercantour
  • Crête de la Crébasse – PN Mercantour
  • Piste forestière de Tournerie au col de la Couillole - PN Mercantour
  • Piste forestière de Roubion à Vignols – PN Mercantour
  • Le village de Roubion – Sentier de découverte – PN Mercantour
  • Lacs des Millefonts – GR52 – PN Mercantour

Dans le Haut-Var-Cians

  • Circuit d'Amen – PN Mercantour
  • Circuit des lacs – PN Mercantour
  • Le village de Beuil – PN Mercantour
  • Le village de Péone – Sentier du patrimoine – PN Mercantour

En Ubaye

  • Balade des 3 refuges – Étape 1 (Bayasse – Cayolle) – GR56 – PN Mercantour
  • Balade des 3 refuges – Étape 2 (Cayolle – Cantonnière) - PN Mercantour
  • Balade des 3 refuges - Etape 3 (Cantonnière – Bayasse) – PN Mercantour

Dans le Haut-Verdon

  • Cascade de la Lance – PN Mercantour
  • Canal de l'Adroit et le village de Colmars-les-Alpes – PN Mercantour

 

 

projet ALP MEDITERR

Logo-Interreg-Alcotra-Alp-Mediterr

Résumé :

Programme de Financement : Interreg V – A Francia-Italia (ALCOTRA) (2014-2020)

 Projet N. et acronyme : n°359 ALP MEDITERR

Titre : Destination touristique « Les Alpes de la Méditerranée »

Objectif Spécifique : 3.1 Patrimoine naturel et culturel : accroître le tourisme durable sur le territoire ALCOTRA

 Chef de file : Ente di gestione delle Aree Protette delle Alpi Marittime (EAM)

 Partenaire : Parc national du Mercantour (PNM)

Durée : 18 mois

Date de début : 25/02/2016

Date de fin : 24/08/2017

Plan financier :

  TOTAL DONT FEDER 85% ET CPN 15%
Budget EAM 358 500 € 304 725 € 53 775 €
Budget PNM 240 000 € 204 000 € 36 000 €
Budget total 598 500 € 508 725 € 89 775 €

Description des activités et des coûts :

Groupe d'activités (WP) 0. Préparation du projet 5 050 €
 Activité 0. Préparation du projet   5 050 €
 Description  L’action a pour but d’élaborer le dossier en vue du dépôt du projet au 15 septembre 2015 et d’initier la réflexion autour des actions du projet afin d’être opérationnel dès le lancement du programme étant donné les délais très restreints de mise en œuvre du projet.
Cette action concerne la période allant du 30 juin 2015 au 31 décembre 2015.
 
 Groupe d'activités (WP) 1. Gouvernance et gestion administrative du projet  235 350 €
 Activité 1. Gouvernance et gestion administrative du projet 235 350 €
 Description  Il s’agira d’organiser la gestion administrative et financière ainsi que la coordination technique des actions de manière transfrontalière en s’appuyant sur l’organisation mise en place dans le cadre du GECT « Parc européen / Parco europeo Alpi Marittime Mercantour ».
L’objectif est bien d’assurer tout au long des 18 mois du projet le respect des échéanciers tant administratifs que techniques afin de garantir la mise en œuvre de toutes les actions dans les délais impartis.
 
 Groupe d'activités (WP) 2. Communication 136 100 €
 Activité  2.1 Amélioration du portail Marittime Mercantour 15 000 €
 Description  Pour donner d’avantage de visibilité au territoire transfrontalier, les parcs procéderont à un relooking du portail et à un réagencement de la partie touristique pour mieux correspondre aux attentes des visiteurs potentiels et intégrer les nouveaux outils crées. Par ailleurs la création du GECT « Parco europeo / Parc européen Alpi Marittime Mercantour » sera mieux mise en évidence.  
 Activité  2.2 Développement de Geotrek 52 000 €
 Description  Le projet permettra d’intégrer des modules complémentaires permettant ainsi à Geotrek de devenir l’outil de référence pour la valorisation touristique de la démarche d’itinérance développée sur le territoire des Alpes de la Méditerranée. Par ailleurs, pour que cet outil puisse toucher un public toujours plus large, sa traduction sera envisagée ainsi que des actions de communication.  
 Activité  2.3 Communication générale sur les actions du projet 69 100 €
 Description  Cette action a pour but la création d’outils de communication, ciblés principalement sur la réalisation d’un outil papier et d’un reportage vidéo sur « le Grand Tour pédestre » et la valorisation de l’outil Geotrek. Un eductour sera également réalisé le long de l’itinéraire de grande randonnée en présence et avec le soutien du personnel des Parcs. Par ailleurs différentes actions de promotion et de valorisation des activités du projet seront mises en œuvre dans la presse (internationale, nationale, régionale ou locale) et lors des salons.  
 Groupe d'activités (WP)  3. Définition et caractérisation de la destination touristique des Alpes de la Méditerranée 126 000 €
 Activité  3.1 Potentiel touristique des Alpes de la Méditerranée  75 000 €
 Description  L’activité a pour but de mieux connaître le potentiel touristique du territoire des Alpes de la Méditerranée en mettant en commun les différentes données existantes en terme de fréquentation et de potentiel qualitatif et quantitatif des prestataires du territoire mais également de pointer les lacunes. Cette action aura également vocation à capitaliser sur le travail conduit dans le cadre de la candidature UNESCO en mettant en avant les particularités du territoire en termes de géologie, processus écologiques et biodiversité et fera le lien avec le plan de gestion de l’UNESCO.  
 Activité  3.2 Focus sur l'itinérance  51 000 €
 Description  L’objectif de tous les partenaires associés au projet est de mieux valoriser les patrimoines naturels, culturels et paysagers des Alpes de la Méditerranée auprès d’un public le plus large possible en proposant une offre d’itinérance attractive et lisible. L’enjeu est de renforcer la notoriété du territoire, de développer la fréquentation des refuges mais également de proposer des boucles ou des itinéraires grands publics pour valoriser les villages et les fonds de vallée. La diversité du territoire est un atout majeur dans le cadre du développement de l’itinérance car il permettra de répartir la fréquentation touristique sur différentes vallées en fonction des saisons.  
 Groupe d'activités (WP) 4. Renouvellement de la Charte Européenne du Tourisme Durable  96 000 €
 Activité  4.1 Renouvellement CETD  66 000 €
 Description  L’activité a pour but le renouvellement de la CETD en 2016 de manière transfrontalière et à travers l’élargissement du périmètre aux vallées Pesio et Stura, Parco fluviale Gesso Stura et Parco naturale Alpi Liguri.  
 Activité  4.2 Actions en faveur des opérateurs touristiques  30 000 €
 Description  L’activité a pour objectif de travailler en partenariat avec les opérateurs touristiques afin de leur proposer des sessions de formation, notamment sur les patrimoines qui seront valorisés dans le projet et de réaliser une étude de faisabilité de l’extension de la marque « Esprit Parc national » au niveau transnational.  
 TOTAL   598 500 €

 

 Descriptif du projet ALP MEDITERR

 

 Les parcs Alpi Marittime et Mercantour collaborent depuis plus de 30 ans dans un souci conjoint de gérer de façon transfrontalière leur territoire à travers la réalisation d'actions communes de protection, de valorisation et de promotion du territoire transfrontalier.

Ces années de partenariat ont permis de mettre en synergie un territoire de plus en plus vaste : d'abord les deux parcs Marittime Mercantour puis d'autres parcs et structures pour aboutir enfin à la définition d'un espace à cheval sur la frontière « Les Alpes de la Méditerranée ».

Le bien « Les Alpes de la Méditerranée » se situe à un carrefour géographique à la charnière entre l’ouest méditerranéen et la péninsule italienne, là où les massifs montagneux de l’extrémité sud de l’arc alpin sont en contact avec la Méditerranée, en continuité avec les Apennins. Résultant de processus géologiques originaux, cet espace passe, en 70 kilomètres, de 3297 m d’altitude à des fonds abyssaux à -2.500 m. Cette situation géographique unique induit une interpénétration des influences biogéographiques alpine et méditerranéenne à l'origine d'une forte diversité des écosystèmes et des processus biologiques. Cette situation et ce patrimoine naturel expliquent aussi les millénaires d’histoires humaines, alpines et côtières, françaises et italiennes, qui ont façonné des territoires d’exception. Alpin, méditerranéen et transfrontalier, cet espace préservé de 200.000 ha englobe le Parc européen/ Parco europeo Alpi Marittime Mercantour, le Parco delleAlpi Liguri, les sites d’intérêt communautaire de la Province d’Imperia et du département des Alpes Maritimes et l’Aire protégée régionale Hanbury.

L'objectif du projet ALPMEDITERR est de donner naissance à la destination touristique des Alpes de la Méditerranée , à travers la structuration de sa gouvernance au sein du Parc européen. Mais aussi la définition d'une stratégie territoriale de tourisme durable mettant en valeur la diversité et les particularités de ce vaste espace protégé, notamment sur le versant de la randonnée pédestre.

Le présent projet est un projet de transition qui a vocation à donner les moyens à la structure du Parc européen d'être totalement opérationnel et fonctionnel, en lien notamment avec le rôle que la programmation 2014-2020 peut lui conférer. Ce dernier, coordonne déjà les partenaires qui participent au projet Patrimoine Mondial. Ces mêmes partenaires sont impliqués dans l'écriture d'un Plan Intégré Transfrontalier de type Territorial qu'ils souhaitent déposer lors du premier appel à projets dédié. A terme, ils ambitionnent de pouvoir poursuivre l'expérience de coopération à travers la constitution d'un ITI – Initiative Territoriale Intégrée pour une meilleure définition de la stratégie de développement intégrée multi-sectorielle.

Le premier objectif sera donc la réalisation d'un lieu physique de travail pour le Parc européen et le recrutement de personnel qui pourra, sous pilotage des Parcs, déployer et mettre pleinement en fonction la structure. La définition d'une stratégie caractérisant la destination touristique « Les Alpes de la Méditerranée » est le deuxième objectif du projet. Cet objectif est particulièrement important car dans le cadre des prochains projets de coopération, cette stratégie pourra être déclinée en actions ciblées et concrètes dans le domaine de la valorisation du territoire transfrontalier et ce indépendamment du classement au Patrimoine Mondial Unesco. Cette stratégie devra évaluer le potentiel du territoire et en définir les lignes directrices pour son utilisation et sa valorisation.

En lien étroit avec la définition de la stratégie, les partenaires se fixent comme sous-objectif, la définition d' un plan de gestion et de valorisation du patrimoine itinérant. «Les Alpes de la Méditerranée » sont un territoire entre mer et montagne, la randonnée en permet la découverte. Il s'agit d'un territoire encore préservé et intègre, valorisé par le réseau de sentiers existants. Un plan spécifique sera étudié pour accompagner les usagers vers la découverte des grands spots du territoire.
Le troisième objectif concerne la poursuite du processus commun entamé avec la Charte Européenne du Tourisme Durable. Les deux Parcs devront prévoir en 2017 le renouvellement de la Charte. Sur le versant italien, il conviendra d'étendre le processus de la CETD aux nouveaux territoires issus du Parco del Marguareis, du Parco Fluviale Gesso e Stura et aux espaces frontaliers.

La communication sur les activités est le dernier objectif important du projet concernant notamment la destination « Les Alpes de la Méditerranée », le Patrimoine Mondial et les autres actions.

Ce projet est réalisable grâce au soutien de l'Union Européenne, dont le FEDER participe à un taux de cofinancement de 85 % sur le montant total du projet.

La Roya-Bévéra sur Google Street View !

Les itinéraires en Roya-Bévéra :

 Ces itinéraires sont disponibles sous forme de fiche
sur notre site internet dédié à la randonnée rando.mercantour.eu

Sospel – Olivetta – GR510 – PN Mercantour

Le village de Saorge – GR52A – PN Mercantour