Le loup

  • Imprimer

Canis lupus

Ordre des carnivores

Famille des Canidés


Alors qu'il existait dans la plupart des régions européennes, le loup disparut en 1930 en France après une extermination systématique. Il fut accusé d'être un animal dangereux pour l'homme et surtout ravageur de troupeaux domestiques. Au début des années 90, il revient naturellement en provenance de la région Ligure en Italie. Désormais entre 30 et 40 loups, répartis en 8 meutes, chassent sur l'espace protégé et sa périphérie.

Plus d'informations sur le loup :

www.loup.developpement-durable.gouv.fr

Loups gris Loups gris (Photo de C. Joulot/PNM)

Comment le reconnaître ?

D'un pelage de coloration variable mais généralement grisâtre et roux se fondant admirablement dans le milieu naturel, son poids varie de 20 à 40 kg. Sa silhouette ressemble étrangement à celle d'un chien husky ou surtout d'un berger allemand avec lesquels il peut être confondu de loin par un non initié. Le loup s'en distingue par une tête plus large, un coup épais et plus court en apparence, des oreilles plus courtes et plus écartées, une queue souvent portée moins haute et une gorge blanche typique.

Biologie et comportement

Espèce particulièrement discrète et craintive, elle est active la nuit et se repose, à l'écart, une grande partie de la journée. "Super" prédateur, le loup est toujours aux aguets, cherchant à détecter les dangers ou des proies potentielles : il consacre quotidiennement prés de 10 heures à la chasse pour les besoins de la meute. Il se nourrit essentiellement de mammifères herbivores sauvages tels que mouflons, cerfs, chevreuils et chamois ou d'animaux domestiques comme les moutons. Rarement il arrive que le loup chasse en solitaire de petits mammifères (marmottes).

Le loup se déplace généralement en meute de 2 à 10 individus souvent apparentés. Chacun occupe une place bien précise dans une stricte hiérarchie. Le territoire de chaque meute s'étend sur 200 à 300 km².

Où le trouver ?

Présent dans le Parc national du Mercantour, on la trouve dans tout type de milieux, ouverts, rocheux, forêts, landes, moins en haute altitude que dans les vallées ou sur leurs versants. Elle fréquente préférentiellement les zones de forte densité d'herbivores.

Espèce ressemblante

Peut être confondu avec le chien domestique notamment le Berger allemand. Le loup s’en distingue par une tête plus large, un coup épais, des oreilles plus courtes et plus écartées.

Statut de protection

Espèce vulnérable, sa protection est internationale par la Convention de Berne et la « Direction habitats » et au niveau national par l’arrêté modifié du 17 avril 1981.