La truite fario

  • Imprimer

Salmo trutta

Ordre des Salmoniformes

Famille des Salmonidés


Les truites présentes dans les lacs d’altitude proviennent d’alevinages. Un seul lac du Mercantour abrite une population qui se reproduit régulièrement. Dans les lacs, bien que la nourriture soit moins abondante qu’en rivière, la truite atteint des tailles supérieures car elle ne perd pas d’énergie en luttant contre le courant. La voracité de ce prédateur des eaux froides est probablement à l’origine de la disparition des populations de tritons alpestres, amphibiens encore présents jusqu’en1956 dans certains lacs du massif.

Truite fario sous une berge en automne (Photo de F. Guigo / PNM)

Truite fario sous une berge en automne (Photo de F. Guigo / PNM)

Comment la reconnaître ?

Au reflet argenté, elle mesure jusqu’à 50 cm en rivière, parfois plus grande dans les lacs.

Biologie et comportement

Timide, elle a besoin de cachettes dans le lit de la rivière. Active le matin et au crépuscule, elle est faignante la journée et chasse surtout à vue les petites bestioles aquatiques. Avant de devenir un adulte, l’alevin devra surmonter une multitude d’obstacles naturels et artificiels. Seule une truite sur 400 arrivera à maturité: sévère sélection naturelle!

Où la trouver ?

Elle recherche les eaux claires et oxygénées ne dépassant pas les 18° en été parmi les torrents et lacs d’altitude du Mercantour.

Espèce ressemblante

Elle se distingue des autres salmonidés par ses tâches rouges parsemant son corps.

Statut de protection

Espèce dont l’habitat et les pontes sont protégés sur le territoire national (arrêté du 8 décembre 1988). Cependant la pêche d’individus dont la taille excède 20 cm est autorisée, même en zone centrale du Parc.