L'info nature:

Les grassettes sont des plantes insectivores pollinisées par les insectes.
Témoignage de Laurent Martin-Dhermont (garde moniteur dans le Parc National du Mercantour), le 17/12/2012
Comment reconstituer l'histoire des paysages de montagne ?
Les oiseaux migrateurs venus du nord de l'Europe ou de Sibérie hivernent dans notre région dès la fin de l'automne.
Le gypaète barbu prénommé Spélugue et relâché en mai 2010 dans le Parco naturale Alpi Marittime a été aperçu à plusieurs reprises et photographié par Cédric Robion.
L'ichnologie est la science qui étudie les empreintes et traces fossiles.
La médiathèque valléenne vous propose des animations autour du loup en février
De début février à mi-avril, c'est la période propice à la mise en oeuvre du protocole "chouettes de montagne".
Venez découvrir le film documentaire sur le gypaète barbu de Mathieu Le Lay
Le genévrier thurifère fait partie des Cupressacées.
La BBC a publié un article sur l'ATBI et ses chercheurs  
Samedi 2 mars de 13h30 à 16h, le Parc national du Mercantour tiendra un point d'observation de la faune sauvage en bord de piste de ski, à Isola 2000.
Contrairement aux idées reçues, le bois mort regorge de vie. Il héberge de nombreux champignons, végétaux et insectes.
Les vieux arbres et arbres morts présentent un fort intérêt écologique en abritant de nombreux insectes et champignons ainsi que des loges pour les pics, chouettes et chauves-souris.
L'actualité nature de la Roya-Bévéra pour le mois d'avril : les orchidées terrestres
Les jeudi 14 et vendredi 15 février, vous avez peut-être vu un hélicoptère survoler la vallée de la Roya à basse altitude. Ce n'était pas un secours ni un ravitaillement mais un comptage organisé par la ...
Récolter 50 000 observations d’animaux liés aux milieux forestiers. C’est le défi lancé par le Muséum national d’Histoire naturelle, Natureparif et l’association Noé Conservation depuis 2012.
Le 30 mai 2013, deux jeunes gypaètes barbus baptisés par la Fondation Prince Albert II de Monaco, Tenao (un mâle) et Costa (une femelle), ont été lâchés à Vignols par le Parc national du Mercantour.
Une semaine après leur réintroduction, Tenao et Costa avaient pris un rythme régulier.
Le 7 juin, soit durant leur deuxième semaine à Vignols, les jeunes gypaètes Tenao et Costa ont chacun été équipés d’un dispositif de géolocalisation.