Carnet naturaliste : La tachinaire

Par sa taille, ses couleurs et ses longs poils hirsutes, voilà un diptère ne manque pas d'attirer l'oeil de l'observateur attentif ou du flâneur contemplatif.

Si au premier abord, on pourrait la qualifier de "moche", on devient vite admiratif en la regardant de près !

Cette tachinaire sauvage (Tachina fera) se goinfrait, à la mi-mai, sur des fleurs d'aubépine, le long d'une haie humide de la vallée de l'Ubaye.

Tachina fera (F.Breton/PNM)Tachina fera (F.Breton/PNM)

Sa larve vit en parasitant des chenilles de papillons nocturnes (noctuelles).

Dans certains pays, on a d'ailleurs utilisé des espèces tachinaires pour la lutte biologique.