Ubaye, vallée frontière

Début avril, les acteurs du tourisme en Ubaye (accompagnateurs, hébergeurs, prestataires d'activités) étaient réunis à Larche autour d'une formation consacrée au patrimoine historique, en particulier à l'histoire des frontières.

La vallée de l'Ubaye a en effet alternativement appartenue à la Provence du Royaume de France, et au Royaume de Piémont Sardaigne, avant son rattachement définitif à la France en 1713. Enjeux stratégiques, politiques et militaires se sont cristallisés autour de ces frontières mouvantes.

Laurent Surmely, de l'association Sabenca de la Valèia, a présenté les nombreuses traces laissées dans la vallée par les guerres et les systèmes de fortifications, et ce dès le 17e siècle : Vauban, Catinat, Haxo, Séré de Rivières, Maginot, les différentes générations de fortifications permettent de comprendre le fil conducteur de cette histoire et les stigmates qu'elle a laissé dans le paysage.

Formation Frontière à Larche (© F.Breton/PNM)Formation Frontière à Larche (© F.Breton/PNM)

Une visite du fort de St Ours bas, guidée par Julie Rey (guide pour l'association de valoriation du patrimoine de la vallée de l'Ubaye), a permis de découvir concrêtement le fonctionnement d'un élément du système Maginot. Le triste destin des villages de l'Ubayette, entièrement détruits lors de la dernière guerre mondiale, a aussi été rappelé.

Visite du Fort de St Ours Bas (© F.Breton/PNM)Visite du Fort de St Ours Bas (© F.Breton/PNM)

Laura Fossati, chercheuse italienne originaire de la Valle Stura, a également pu présenter le projet de recherche "Gens de l'Ubaye, Gens du Piémont" qui vise à étudier les liens migratoires historiques entre le Piémont italien (essentiellement Val Maira, Grana et Stura) et l'Ubaye.

Organisée par le Parc national du Mercantour, cette journée fait partie d'un cycle de formation soutenu par le programme européen Leader qui vise à former les acteur du tourisme au patrimoine et à la gestion environnementale.