Retour sur le dernier conseil scientifique du Parc national du Mercantour

  • Imprimer

Le Conseil Scientifique de Parc national du Mercantour a eu lieu mardi 13 décembre avec un ordre du jour un peu particulier puisqu'il s'agissait d'élire un nouveau Président.

Conseil scientifique

En effet, après 10 ans de mandat, Raphaël Larrère souhaitait laisser sa place. Ingénieur agronome à l'INRA et sociologue, il a piloté cette instance avec conviction et rigueur et rendu au Parc des avis éclairés sur tous les sujets qui touchent à la préservation du patrimoine naturel et culturel du Parc. De par son métier de sociologue, il a toujours eu la volonté de ne pas opposer Homme et Nature et c'est cet esprit de partage et de respect qui a toujours guidé son action.

Le Parc remercie chaleureusement Raphaël pour tout le travail réalisé pendant toutes ces années cruciales pour le Parc puisqu'elles ont notamment coïncidé avec la construction de la Charte.

Le nouveau Président du Conseil scientifique : John THOMPSON

Le nouveau Président, qui a été élu à l'unanimité, est John Thompson, écologue et spécialiste de la flore méditerranéenne. Il est Directeur de Recherche au Centre d’Ecologie  Fonctionnelle et  Evolutive  à Montpellier. Membre du Conseil Scientifique depuis 2013, il s'est déjà particulièrement investi dans le projet d'inscription du territoire des Alpes de la Méditerranée au patrimoine mondial de l'humanité UNESCO. Ce passionné de nature a sillonné le Parc cet été pour être au fait de la réalité terrain et rencontrer les équipes du Parc. Bienvenue à John !

Cette séance également a été l'occasion d'échanger sur la stratégie scientifique du Parc au regard de la création de l'Agence Française pour la Biodiversité (AFB). De par son rôle de territoire de recherche, son implication au sein des réseaux de suivi des écosystèmes et son expérience dans la  réintroduction d'espèces menacées, le Parc mettra sa compétence au service de l'AFB.