Les 10 et 11 juillet 2012 marquent une date importante puisque durant ces deux jours était nettoyé de ses barbelés et ferrailles la cime de Tuor dans le secteur de la Vésubie poursuivant ainsi l'aventure écologique, humaine et technique entrepris il y a 10 ans, le 23 aout 2002 au Pas de la Fous !

Nettoyage Barbelés Mercantour

Plusieurs participants de la première opération étaient revenus à ce 16ième chantier.

Entre temps, ce sont des centaines d'heures de travail qui ont été nécessaires pour arracher, parfois centimètre par centimètre, ces barbelés militaires, dangereux pour la faune et les humains, et tellement inesthétiques au milieu de ces paysages somptueux de très haute montagne...

Des tonnes et des tonnes, patiemment rassemblées et empaquetées en d'innombrables "cocons", ont ensuite pris le chemin du ciel grâce à la dextérité, souvent mise à l'épreuve dans ce relief tourmenté, du pilote Bernard Navarro.

De la pointe des Trois Communes de l'Authion jusqu'au Clapier, toute la crête faisant le lien entre Vésubie et Roya a été nettoyée : baisse de St-Véran, cime de Tuor, col de Raus, baisse Cavaline, Capelet inférieur, pas du Trem, cime et crête des Lacs, pas de l'Arpette, baisse sud et nord du Basto, baisse de Montolivo et donc pas de la Fous.

 

En suivant ensuite la crête frontière avec l'Italie : vallon de Pagari, col du Mercantour, col de Cerise, col de Fremamorte, vallon des Portettes, baisse de la Lauze, col et plateau Mercière, col et crête de la Robine, Pignals, jusqu'au col de la Valette, au pied du mont Saint-Sauveur, où de très belles opérations ont eu lieu également en collaboration avec le secteur Moyenne-Tinée.

Certains lieux étant situés à plus de 2800 m d'altitude, et près de 3 heures de marche d'approche...

Merci donc aux centaines de bénévoles qui ont œuvré au cours de ces dix ans, aux ouvriers et agents du PNM des secteurs voisins et du siège, aux autres partenaires (FFME, PGHM, Maisons d'Arrêt de Chambéry et Nice, Vigilance Mercantour, accompagnateurs partenaires du PNM...etc).

Merci au CG 06 qui a assuré la prise en charge de ces tonnes de métal depuis le bord de route jusqu'au site de recyclage. Et à Satoriz pour les victuailles bio !

Dans un but de conservation de la mémoire de ces lieux chargés d'histoire, un relevé a été fait de l'ensemble des sites nettoyés ; une ligne de barbelés bien conservée a été laissée en l'état au mont Saint-sauveur, avec un panneau explicatif.

Il y aurait un livre à écrire avec toutes les anecdotes et grands moments vécus, de grands moments d'amitié surtout...

Cette opération paraissait totalement impossible il y a 10 ans : Aujourd'hui c'est fait !

 

Retrouvez un compte rendu détaillé et toutes les photos sur le site de Mountain Wilderness